MENU
Melissa Mossbach | 03 Mars 2017

Réseaux sociaux de demain : quels enjeux pour les marques ?

Près de 20 ans après l’apparition des premiers réseaux sociaux, il faut se rendre à l’évidence : derrière ce terme générique se cache une multitude de supports et autant de moyens pour une marque d’atteindre sa communauté. La perception de ces réseaux comme outil commercial et marketing est donc en perpétuelle évolution, tout comme l’usage qu’en font les consommateurs.

Logo Article

« Les médias sociaux concernent la psychologie et la sociologie plus que la technologie ». Bryan Solis, analyste numérique, conférencier et auteur.

Traditionnellement un réseau social est considéré comme une plateforme permettant aux internautes de partager et d’échanger avec leurs communautés. Ayant donc pour but premier de rassembler et de faciliter les contacts entre particuliers, les réseaux sociaux ont aujourd’hui fait leur place au sein des stratégies d’entreprises, à tel point qu’ils sont devenus indispensables à l’image de marque.

2017 l’année de l’évolution des RS

Le temps de la découverte est révolu. Les problématiques d’une bonne stratégie sur les réseaux aujourd’hui ne sont plus les mêmes, les règles ont changé. Actuellement 87% des français estiment que le contenu sur les réseaux sociaux n’est pas « utile », le sujet reste cependant à débattre selon le secteur d’activité.
La tendance en 2017 se tourne vers le « live » et l’info éphémère, plus attractif que l’édito par soucis de facilité et de rapidité. C’est Facebook qui après avoir lancé la vidéo live en 2016 a annoncé récemment la mise en place du live audio. Cette déclaration officielle a déjà suscité grand intérêt au sein du monde de la radio, comme BBC World qui a clairement formulé son intérêt pour le projet.
Cette année marquera également un tournant dans l’utilisation des objets connectés. Nous risquons d’assister à une massification de cette technologie relativement nouvelle qui est en phase de devenir accessible à tous. Il en va de même pour la réalité virtuelle qui est en évolution permanente et se démocratise peu à peu.

Nous pourrions même aller jusqu’à faire des suppositions quant à l’avenir de son utilisation sur les réseaux sociaux. Pour le moment, la VR reste en marge du grand public, comme un certain nombre d’innovations technologiques, du fait de son prix élevé ou plus simplement du temps d’adaptation nécéssaire à son utilisation.
Dans 10 ans, vous pourrez visiter le lieu de vacances de vos amis simplement en enfilant votre casque et tout le monde trouvera ça normal.
Aujourd’hui nous considérons déjà le smartphone comme une extension de l’homme, il faudra y ajouter en plus l’intelligence artificielle, grande tendance de 2017. Cette dernière vient prendre une place importante qui pourrait même devenir indispensable. Déjà présentes avec des logiciels comme Siri ou Google Now, ces plateformes sont déjà très évoluées et faciles à utiliser dans la mesure où elles sont intuitives.
En matière de réseaux sociaux l’avenir reste tout de même délicat à définir de manière certaine. Il y a une dizaine d’années, peu d’entre nous auraient imaginé la place que ces plateformes prennent aujourd’hui dans notre quotidien. La difficulté réside dans le facteur clé du succès des réseaux sociaux : l’humain et l’utilisation qu’il fait de la technologie.

 

 

Réseaux sociaux de demain
Réseaux sociaux de demain

Comment s’expliquent ces changements

L’évolution des tendances entre les différents réseaux sociaux pourraient s’expliquer par la rapidité avec laquelle les générations évoluent aujourd’hui. En effet on ne compte plus 10 ans, mais 4 entre deux générations. La fluctuation de ces technologies va donc bien au-delà de la technologie elle-même, un réseau social est à présent plus axé sur son rapport à l’humain et à la société. Plusieurs études ont montré que les milléniaux sont moins actifs en termes de publication que la génération précédente, ils y voient un intérêt premier pour communiquer en one-to-one, et non plus pour partager avec tout leur réseau. Il y a par exemple un réel désamour des plus jeunes pour Facebook, dans la mesure où ils sont nés dans cette société qui a tendance au partage de masse. Aujourd’hui la tendance s’inverse et on note une envie de retour à l’intimité, ce qui explique le succès de snapchat chez les plus jeunes, un réseau avec lequel le contenu est limité dans le temps et partageable avec un nombre restreint de connaissances.

 

 

Quelle utilisation pour l’annonceur ?

L’annonceur pour toucher son public devra donc prendre en compte l’importance de la cohérence de ses contenus. Lorsqu’une entreprise acquiert une influence elle ne peut pas abandonner son public qui sera dans l’attente de conseils, d’articles, de projets... L’heure est aujourd’hui à la justesse plutôt qu’à la surabondance. Un contenu qualitatif prime sur une multitude de contenus creux. Une bonne stratégie sur les réseaux sociaux demain ne se comptera plus en nombre de likes sur un post mais en nombre de suiveurs à qui l’entreprise apportera une information nouvelle, qui prendra ses lecteurs très au sérieux pour leur faire vivre une véritable expérience sociale.

Derrière cette reflexion se cache le « social thinking » qui désigne l’appréhension subtile de la communauté d’une entreprise pour comprendre son comportement, ses attentes, et lui apporter des solutions de contenus pertinentes. L’utilisateur ne doit pas subir la stratégie de contenu de la marque, c’est à elle de s’adapter aux tendances et aux envies de sa communauté en étudiant ses réactions.

Réseaux sociaux de demain
Réseaux sociaux de demain

Pour conclure

La majorité des contenus partagés sur les RS proviennent de médias traditionnels plutôt que de marques. Il faut alors considérer ces réseaux comme vecteurs de contenus exterieurs en lien avec l’identité de marque plutôt que comme une simple vitrine d’exposition sociale. Cela permet de capter l’attention de l’utilisateur au sein de sa zone de confort, via un contenu qui lui parle, pour l’amener ensuite sur un contenu qui le fait sortir de son environnement : celui lié à votre marque.
Il faut alors trouver un contenu de qualité qui saura faire la transition idéale entre les passions des utilisateurs et l’expertise de votre marque. Le branding doit s’effacer derrière le contenu pour mieux toucher le consommateur dans un second temps.

À vous de trouver le contenu le plus qualitatif pour construire votre « Cheval de Troie » du brand content.

Vous voulez en parler avec nous ?

Pourquoi ne pas se rencontrer pour échanger autour d’un projet ou d’une technologie ? Nous serions ravis de partager notre vision des choses !

nous contacter