Sweet

WebGL : la 3D se démocratise sur internet.

Articles
Théo Beauvallet, 20 April 2020

Partager

WebGL : la 3D se démocratise sur internet.

Manipuler virtuellement un produit, interagir avec des animations 3D, jouer à un jeu sur son navigateur, le WebGL généralise l’utilisation de la 3D sur un site internet. Celle-ci existe depuis longtemps, mais à travers des plugins contraignants à télécharger. Flash était maître en la matière et équipait presque toutes les machines du monde en son temps. C’était sans compter sur Steve Job qui a décidé de l’abattre lors de la sortie de l’iPad.

Historiquement, le HTML est un langage bien plat… Un langage descriptif qui consiste à empiler des divs et des zones de texte. Mais voici que le HTML5 intègre en natif toute une batterie de fonctionnalités excitantes et notamment le WebGL, qui permet enfin de profiter de la troisième dimension sans avoir à télécharger de plugin.

Le WebGL n’est pas un langage à part entière, c’est une passerelle qui utilise Javascript pour relier OpenGL, l’interface de programmation qui permet d’afficher la 3D via les canvas HTML5, et la carte graphique d’un ordinateur qui facilite les calculs. Bref… ça fonctionne.

Une expérience engageante pour l’utilisateur.

Le WebGL repousse les frontières de l’interaction avec l’utilisateur. Alors que l’internaute a pour simple habitude de scroller et encore scroller, on va lui offrir l’occasion de se déplacer et d’interagir comme dans un jeu vidéo. Il peut parcourir un site en explorant une navigation bâtie en profondeur par exemple, manipuler des produits en 3D avant de les acheter, ou choisir les sièges de sa future voiture en pénétrant virtuellement à l’intérieur.

Couplé à de nouvelles techniques de navigation, comme le eye-tracking qui utilise la webcam pour suivre le regard, les accéléromètres de smartphone qui captent les mouvements de l’utilisateur ou à l’avenir les casques de réalité virtuelle, le WebGL offre une expérience qui dépasse tout ce que pouvait offrir le web jusqu’ici.

Cette ultra-personnalisation du parcours-utilisateur pousse les visiteurs à s’investir davantage dans la navigation. Il est alors plus simple pour une marque de capter l’attention des consommateurs tout en facilitant la rétention d’information.

Une tendance au potentiel encore inexploité.

2016 est l’année du WebGL. Cette technologie habituellement réservée aux esthètes du webdesign s’expose au grand public. C’est une véritable révolution dans le monde du webdesign qui repense les codes de l’UI et de l’UX.

La réalité augmentée, les interface de contrôle du type Kinect ou Leap Motion pourraient continuer à extraire le web de la platitude des écrans grâce au WebGL. Minority Report n’est plus très loin, pour peu que les UX designers trouvent une utilité à tout ces équipements.

L’impression 3D couplée au WebGL offre également de belles perspectives. En personnalisant directement en ligne un produit grâce à une interface de customisation, l’utilisateur profiterait d’une offre sur-mesure modelée selon ses envies. Imaginez-vous choisir un élément de décoration en ligne, le manipuler et le modeler selon vos envies avant de le recevoir instantanément grâce à l’impression 3D ! Un nouveau mode de consommation qui n’attend que la popularisation des imprimantes 3D à domicile.

3 bonnes raisons de croire au WebGL pour communiquer sur le web :

  • Innovation : Il est difficile d’attirer l’attention des internautes, blazés par la les milliers de sollicitations digitales quotidiennes. Surprenez-les en les plongeant dans une réelle expérience.
  • Expérience : Cette technologie bouleverse les codes de la navigation linéaire sur internet et permet de faire vivre une expérience unique et souvent inédites aux visiteurs. Un terrain fertile pour la créativité et le grand spectacle.
  • Audience : Le WebGL est disponible sur desktop, mobile et tablette, et compatible avec la plupart des navigateurs existants. Le monde entier s’ouvre au WebGL, prêt à plonger à nouveau dans la troisième dimension.

Partager cet article

Plus d'articles

Actualités 2 July 2020
2 min

Sweet Punk remporte trois nouveaux budgets.

Sweet Punk remporte Bouygues Bâtiment International, l'Aquarium la Rochelle, et Street Power Football.

Interviews 10 June 2020
1 min

Guess Their Job : Episode 4

Nouvelle interview Guess Their Job

Interviews 9 June 2020
5 min

COVID-19 : Un protocole de tournage bien cadré.

Comment nos équipes vidéos s’adaptent à la crise du covid ? Découvrez l'interview de Rebecca El Gherabli, notre Responsable du pôle vidéo.

Vous voulez en parler avec nous ?

Pourquoi ne pas se rencontrer pour échanger autour d’un projet ou d’une technologie ? Nous serions ravis de partager notre vision des choses !

Nous contacter
You should think bigger